Former les collégiens aux usages du web

Article publié dans le Mediadoc N°2 Avril 2009

RESUME
Marion Car­billet fait part de son expé­rience de terrain et de sa réflexion qui l’ont amenée à concep­tua­liser les nou­veaux usages du Web en tant qu’apprentissages à intégrer à sa pra­tique de pro­fesseur documentaliste.

Former les collégiens aux usages du web

Article publié dans le Mediadoc N°2 Avril 2009

Marion Carbillet, professeur Documentaliste


De l’expérimentation intuitive à la pro­motion de nou­veaux savoirs scolaires

Pro­fesseur docu­men­ta­liste depuis neuf ans, je res­sentais il y a encore quelques mois de cela un certain désap­poin­tement concernant mon métier. J’avais le sen­timent d’un décalage entre mes mis­sions de for­mation à la recherche d’information, les récentes évolu­tions tech­no­lo­giques et les chan­ge­ments com­por­te­mentaux de mes élèves. Je me suis donc penchée sur les nou­veaux usages du web et j’ai tenté de les prendre en compte dans ma pra­tique pro­fes­sion­nelle. Au gré d’expérimentations ponc­tuelles, nées d’interrogations et d’affinités avec mes col­lègues, je me suis inter­rogée sur les nou­veaux savoirs à enseigner en terme d’éducation aux médias et sur la place de cet ensei­gnement dans l’ensemble de mes acti­vités péda­go­giques. Moins de deux ans après, je fais le bilan de ce che­mi­nement empirique.

Découverte du web contributif et collaboratif

Mon entrée dans l’univers des blogs

Tout a com­mencé par une inter­ro­gation per­son­nelle sur les pra­tiques de blo­gueurs de mes élèves. Il s’agissait d’un domaine dans lequel je me sentais com­plè­tement dépassée. J’ai décidé de me former en créant un blog per­sonnel contri­butif de cri­tiques lit­té­raires (1). Le but était, dans un deuxième temps, de créer un blog de CDI (2), à vocation lit­té­raire lui aussi. Le Web péda­go­gique s’est révélé être la plate-​​forme idéale, per­mettant la contri­bution des élèves tout en me donnant un droit de regard et de cor­rection sur les articles.

La pre­mière fois que nous avons fait écrire des élèves sur le blog La bonne page, nous étions en cours de français en troi­sième. Nous avons fait pré­céder la séance d’une heure de débat et d’information sur les droits et devoirs liés à la publi­cation. Nous avions construit un tableau pré­sentant des cas d’infraction au droit lié à la publi­cation en ligne. S’appuyant sur le document Blog Note du CLEMI (3), les élèves, tra­vaillant en groupe, devaient nommer l’infraction et dire qui en était le res­pon­sable. Chaque cas incitait au débat libre dans la classe. J’ai refait cette séance avec les qua­trièmes à l’occasion de la création d’un blog de voyage (4). Cette année, pour évaluer la per­ti­nence de ce travail, je suis allée voir les blogs per­sonnels des élèves. J’ai relevé peu d’infractions au droit d’auteur et au droit à l’image. J’ai réalisé cependant que notre for­mation com­portait des manques, notamment dans le domaine de la pro­tection de la vie privée des ado­les­cents. J’ai donc conçu une nou­velle séance s’appuyant cette fois-​​ci sur le document de la CNIL (5). Lors d’un débat libre, les col­lé­giens ont exposé leurs habi­tudes de blo­gueurs, en s’arrêtant beaucoup sur l’hébergement par­ti­culier fourni par les sky­blogs (profils, publicité, etc.). Á la suite de cette heure, ils ont par­ticipé à un concours d’affiches intitulé Nos conseils pour bien bloguer, à des­ti­nation de leurs cama­rades. Le prix de la meilleure affiche étant décerné par un jury d’enseignants, d’élèves et de parents.

Émergence d’une nouvelle mission

Cette pre­mière expé­rience m’avait ouvert les yeux sur une urgence : il fallait intégrer de façon forte la for­mation à la publi­cation dans ma pra­tique pro­fes­sion­nelle. Depuis, je favorise au maximum la création de blog au collège, pré­férant mul­ti­plier les blogs spé­ci­fiques plutôt qu’un blog trop général. Un blog, pour marcher, c’est-à-dire pour que les élèves aient envie de l’alimenter, doit « coller » à une actualité, à un groupe. Un blog de voyage, par exemple, permet de revenir sur des sou­venirs communs. Récemment, des élèves de troi­sième m’ont demandé de leur créer un blog d’écriture : elles trou­vaient celui du CDI encore trop général, donc imper­sonnel. J’ai d’abord eu du mal à cerner leurs attentes. Qu’attendaient- elles de moi, elles qui étaient déjà mul­ti­blo­gueuses ? Cherchaient-​​elles ma vali­dation de leurs écrits ? Voulaient-​​elles une audience dif­fé­rente ? Il y avait un peu de cela, mais aussi une volonté d’avoir un blog à elles sur le web péda­go­gique. Elles étaient fami­lières de l’interface, et en par­ti­culier de la pos­si­bilité pour chacune d’avoir un compte per­sonnel. Elles ont d’ailleurs refusé ma pro­po­sition de changer d’hébergeur et j’ai créé pour elles le blog La taverne des mots18. Il serait néan­moins important de mul­ti­plier les héber­geurs pour fami­lia­riser les élèves avec cette diversité et leur per­mettre de com­parer ce qui leur est proposé. De la même façon qu’il est néces­saire de tou­jours se demander face à une infor­mation en ligne ce qui a amené son auteur à la publier, il paraît essentiel d’aider nos élèves à se poser des ques­tions sur les outils « gra­tuits » qui sont mis à leur disposition.

Découverte du web collaboratif… par la collaboration

Suite à ces pre­mières expé­riences de blog, j’ai res­senti une grande soif de for­mation. Par tâton­nement une fois de plus, j’ai découvert net­vibes (7) et le temps que cet outil pouvait me faire gagner dans ma démarche. Ayant accès à de plus en plus d’informations, j’ai tra­versé une période de lec­tures intenses qui m’ont faite entrer de plain pied dans le web contri­butif et col­la­bo­ratif. J’ai alors découvert un nouveau rapport au savoir et au droit d’auteur. Parmi les pro­duc­tions qui m’ont le plus appris, je peux citer :

  • Lit­terae de Marie qui m’a ouvert les portes du monde heu­ris­tique (8).
  • Cicla 71, un groupe d’élèves et une ensei­gnante de français qui sur­veillent l’actualité du web et font part de leur veille et de leurs inter­ro­ga­tions. Leur blog On ne naît pas inter­naute, on le devient ! est un bel exemple de for­mation à la citoyenneté sur Internet (9).
  • Le travail de veille quo­ti­dienne de Christine Griset (10).
  • Les écrits d’Olivier le Deuff (11) et Pascal Duplessis (12) qui ont nourri mon besoin de concep­tua­li­sation et d’apport notionnel. J’ai décidé d’ouvrir un blog pro­fes­sionnel intitulé Mes docs de doc (13) pour par­ti­ciper aux échanges, et surtout rendre la pareille à ceux qui m’avaient aidée. Il me sem­blait en effet que je devais à mon tour offrir mes docu­ments péda­go­giques et mes réflexions à ceux qui en auraient besoin. J’ai appris que l’on pouvait faci­lement com­mu­niquer avec des per­sonnes qui publient, demander de l’aide et en obtenir. Par ce biais j’avance plus vite encore.

Conceptualisation et positionnement

Mes pre­mières expé­ri­men­ta­tions, ma recherche d’information et d’auto-formation avaient mis en lumière de nou­veaux savoirs à trans­mettre aux élèves. Mais elles fai­saient aussi émerger de nou­velles ques­tions. Après avoir découvert les bien­faits de la construction de cartes heu­ris­tiques, je me suis appliquée à l’exercice pour y répondre.

Contenus de l’éducation aux médias et pratique professionnelle

Avec la sortie du rapport Assouline (14), j’ai res­senti le besoin de déli­miter plus pré­ci­sément le contenu de la for­mation à mettre en oeuvre. Celle-​​ci s’organise autour des quatre pôles sui­vants :  Connaître les risques de dés­in­for­mation.  Connaître les droits et devoirs liés à la publi­cation sur Internet.  Cerner les stra­tégie publi­ci­taires.  Pro­téger sa vie privée. La carte qui suit (Fig. 1) déve­loppe ces pôles de formation.

Fig.1 : Contenus de formation pour une éducation aux médias

mediadoc02.tiff

Quel bilan aujourd’hui ?

Il est un point sur lequel j’ai des dif­fi­cultés à monter des séances, c’est celui intitulé « Connaître les risques de dés­in­for­mation ». Il est dif­ficile de trouver des ensei­gnants qui ont du temps à accorder aux ques­tions du néga­tion­nisme ou de la por­no­graphie en libre accès. Je pense aussi qu’il y a sur ces sujets, pourtant fon­da­mentaux, un manque col­lectif de for­mation. Pour la question de l’analyse de la qualité des sites, nous avons, avec un ensei­gnant de tech­no­logie, établi une grille d’évaluation de fia­bilité. Le but est que cette grille soit réuti­lisée à chaque recherche, de façon à ce que les élèves se posent sys­té­ma­ti­quement les mêmes ques­tions. L’idéal serait que les élèves construisent eux-​​mêmes cette grille. Des séances d’écriture sur Wiki­pedia sont prévues en qua­trième, en géo­graphie. Chaque élève aura en charge d’abonder l’article concernant son village. Cela nous per­mettra de revenir sur la notion de wiki et de travail col­la­bo­ratif, sur les polé­miques concernant Wiki­pedia et sur les risques de dur­cis­sement de sa poli­tique éditoriale.

Pour le reste des points de la carte, je les aborde tous en qua­trième et troi­sième. Les élèves ont néces­sai­rement une activité d’écriture sur blog dans l‘année, avec insertion d’image, ce qui permet de valider plu­sieurs item du B2i. Nous tra­vaillons donc en amont les droits et devoirs et la notion de vie privée. La question de la publicité est une question qui revient, quel que soit l’outil étudié dès que l’on éduque au regard cri­tique. Celle du finan­cement y est liée. J’aimerais que face aux nou­veaux outils qui leur sont pro­posés, mes élèves déve­loppent le réflexe de se poser la question de leur finan­cement. Cette carte soulève un pro­blème de fond : elle ne peut être vraiment utile si elle n’est pas construite en col­la­bo­ration avec mes col­lègues. Il nous fau­drait des temps communs de réflexion pour une prise de conscience partagée.

Éducation aux médias et activités pédagogiques au CDI

C’est une nou­velle fois par une carte heu­ris­tique (Fig. 2) que j’ai pu répondre à cette question. Je l’ai ini­tia­lement construite à l’intention des élus au Conseil d’administration. FIG. 2 fichier

Cette construction riche (et longue : j’ai réalisé plu­sieurs cartes avant d’arriver à celle-​​ci !…) m’a permis de com­prendre l’importance que j’accordais à l’activité de publi­cation. Elle ne nie pas pour autant les autres aspects de mon métier : la pro­motion de la lecture en est un pi - lier fon­da­mental, que je reven­dique. Par ailleurs il me semble que la for­mation à la res­pon­sa­bilité et à l’autonomie, au com­por­tement libre et res­pec­tueux des autres dans le lieu spé­ci­fique qu’est le CDI est un axe important autour duquel je construis ma pratique.

Pour conclure….

La réflexion que j’ai entamée ces der­niers mois m’a amenée à consi­dérer autrement mes mis­sions de pro­fesseur docu­men­ta­liste. Je réalise que j’y ai trouvé un souffle nouveau, une légi­timité autre qui m’aide à aller vers mes col­lègues. Grâce à eux, le Net­vibes du CDI prend une vraie dimension péda­go­gique, en même temps qu’il devient un lien avec les familles. Grâce à eux encore, la méthode de la carte heu­ris­tique est testée dans plu­sieurs dis­ci­plines, dans dif­fé­rents niveaux et dans des appli­ca­tions péda­go­giques variées. Pourtant aujourd’hui de nou­velles ques­tions se posent. La pre­mière est celle d’une réflexion col­lective. Elle me semble abso­lument néces­saire pour que l’action que nous avons entamée se révèle véri­ta­blement per­ti­nente. La deuxième est celle de l’évaluation des acquis des élèves en fin de troi­sième. C’est là la limite de mon expé­ri­men­tation empi­rique : n’ayant pas eu au départ de vison globale, je ne pouvais penser à une évaluation en fin de collège. Main­tenant je suis prête à l’envisager. Quelle forme prendrat-​​ elle ? Sur quels contenus portera-​​t-​​elle ? Les mois à venir me le diront. Ce qui est certain, c’est qu’aujourd’hui mes lec­tures et ma veille me donnent une place réelle quand il est question d’éducation aux médias… Et je crois bien que, dans ce domaine, je suis devenue militante.

Marion Carbillet professeur documentaliste

Sitographie - Bibliographie

1. Mon blog de critiques littéraires : http://lewebpedagogique.com/echange…

2. Mon blog du CDI http://lewebpedagogique.com/labonnepage/

3. Le guide Blog-​​Note du CLEMI http://www.presse.ac-versailles.fr/…

4. Le blog du voyage en Espagne http://www.lewebpedagogique.com/voy…

5. Le guide de la CNIL sur les données personnelles http://www.cnil.fr/fileadmin/docume…

6. La taverne des mots : Le blog d’écriture des élèves de troisième

http://lewebpedagogique.com/taverne/

7. Le netvibes du CDI http://www.netvibes.com/cdibrassac#…

8. Litterae http://lewebpedagogique.com/litterae/

9. CICLA 71 http://cicla71.typepad.com/cicla71/

10. La veille de C. Griset sur Cactus Acide http://www.culturedel.info/cactusac…

11. Le guide des égarés de O. Le Deuff http://www.guidedesegares.info/

12. Les Trois couronnes de P. Duplessis http://esmeree.fr/lestroiscouronnes/

13. Mon blog pro­fes­sionnel http://mesdocsdedoc.over-blog.com/ Isiblog [http://​leweb​pe​da​go​gique​.com/​i​s​i​blog/]

14. Le rapport Assouline http://www.senat.fr/rap/r08-046/r08-046

15. Fadben. « Les savoirs sco­laires en infor­ma­tion­do­cu­men­tation  ». Médiadoc, mars 2007


Documents joints
Mediadoc N°2- Avril 2009

Lire aussi