FADBEN" />
2012
déc.
10

Pour un curriculum info-documentaire

vers la reconnaissance et la formalisation des contenus d’enseignement en information-documentation

L’innovation technologique n’est déjà plus une nouveauté mais elle reste d’actualité ! Si l’utilisation des technologies de l’information et de la communication dans les établissements scolaires et dans les pratiques pédagogiques est largement favorisée par l’institution, aussi bien en termes d’équipement que d’intégration dans les programmes scolaires des différentes disciplines, il devient désormais urgent qu’elle s’intéresse à la convergence entre ces technologies et les innovations didactiques en information-documentation expérimentées dans les établissements secondaires français par les professeurs documentalistes et leurs collègues. Une réelle formation des élèves aux connaissances et compétences info-documentaires, visant à développer leur culture informationnelle devient indispensable.

La FADBEN se manifeste une nouvelle fois auprès de l’institution afin de reprendre la réflexion curriculaire sur la formation des élèves à la culture de l’information et des médias numériques, délaissée depuis les Assises nationales pour l’Éducation à l’information et à la documentation [1] qui se sont tenues à Paris en 2003.

Dans cette perspective, la FADBEN demande la constitution d’un groupe de travail ministériel chargé de réfléchir à un curriculum info-documentaire, de façon à l’inscrire dans les directives officielles. Celui-ci aura pour but la création d’un enseignement à la culture informationnelle sous la forme d’un module cohérent, inscrit dans le cursus de tous les élèves de la 6e à la Terminale et basé sur une progression et une évaluation des apprentissages. Ce plan de formation global devra prévoir les nécessaires articulations épistémologiques et structurelles avec, d’une part, les cultures voisines, médiatique et numérique et, d’autre part, avec les disciplines existantes. Pour ce faire, le curriculum devra intégrer la question des formations initiale et continue des professeurs documentalistes.

L’urgence est à la mise en place d’un groupe de travail, rattaché aux sciences de l’information et de la communication (SIC) et aux sciences de l’éducation, regroupant enseignants, chercheurs, doctorants, formateurs et les instances professionnelles afin de pouvoir rendre le résultat de ses travaux au cours de l’année 2013.

La réflexion curriculaire a déjà fait son chemin et les traits principaux, émergés des premiers travaux d’approche pour définir le curriculum en Information-documentation, ont été posés : la légitimation, la rationalisation et la formalisation des objets de savoirs, la systématisation des enseignements, la planification séquentielle des apprentissages [2].Pour aider au pilotage de ce chantier, un groupe de recherche a récemment publié douze propositions pour l’élaboration d’un curriculum info-documentaire [3]. La participation grandissante de collègues à des recherche-action, pilotés par des laboratoires universitaires, nourrit cette réflexion. L’ensemble de ces travaux permettrait de préciser les enjeux éducatifs et d’articuler le curriculum dans le champ de l’information-documentation avec les curricula des autres disciplines.
La question pédagogique est primordiale !

La FADBEN promeut l’image du Centre de documentation et d’information, en tant que « lieu d’apprentissage ». Le CDI de l’établissement d’enseignement secondaire en France est un lieu d’appropriation, de création et de partage qui va bien au-delà du simple « réservoir d’informations et de connaissances » au service des élèves et des enseignants. Depuis la création des CDI, la FADBEN propose des contenus et des apprentissages fondés sur une approche réflexive et critique de l’information et des médias, approche à dominante culturelle plus que procédurale, articulant cultures médiatique, informationnelle et aujourd’hui numérique.

La FADBEN intervient régulièrement pour dénoncer le discours techno-émancipateur, très à la mode actuellement, qui décrit le CDI comme un simple lieu de diffusion de ressources. Il n’y a, dans cette attitude, aucune vision passéiste ! vouloir conserver et promouvoir un travail de réflexion sur l’information, la documentation et les médias qui soit intégré aux programmes éducatifs, c’est être en prise avec les enjeux de formation présents et à venir.

La FADBEN attend depuis plus de quinze ans [4] des propositions concrètes s’agissant de la formalisation des contenus d’enseignement qui relèvent du domaine de spécialité du professeur documentaliste, à savoir l’information-documentation, dans une démarche inclusive, mise au service de la formation du citoyen, du développement de sa liberté intellectuelle et de sa créativité, dans une perspective d’apprentissage tout au long de la vie.
Si l’institution ne se saisit pas de cette réflexion curriculaire visant à croiser innovation didactique en information-documentation et usages du numérique, les formations dispensées aux élèves resteront le fait de quelques professeurs documentalistes militants, mettant à mal un accès généralisé à des savoirs devenus indispensables pour tous.

La convergence attendue du tout numérique et de la pédagogie de la culture de l’information et des médias numériques en milieu scolaire nécessite la reconnaissance, par l’institution, du travail effectué par une majorité de professeurs documentalistes auprès des élèves dans les établissements du secondaire. Elle nécessite l’inscription dans les faits, de la responsabilité pédagogique et didactique du professeur documentaliste, conformément à son statut de certifié en documentation. Il convient d’ajouter que l’absence de cadrage institutionnel, au niveau national induisant des arbitrages locaux, est un frein à l’accomplissement de la mission du professeur documentaliste.

La reconnaissance et la formalisation des contenus d’enseignement de l’information-documentation nécessitent, pour qu’elles soient actées, un engagement militant toujours plus actif et visible au niveau des ADBEN locales (rendez-vous avec les institutions locales, proposition de formation au Paf, visibilité des travaux sur les sites des ADBEN et sur les sites institutionnels…)

Martine Ernoult
Présidente de la FADBEN

Notes

[1Charbonnier Jean-Louis. Place du curriculum en info-documentation dans la formation des élèves, des étudiants et des enseignants [en ligne]. Assises nationales pour l’Education à l’information et à la documentation. Clés pour la réussite, de la maternelle à l’université, 11-12 mars 2003. Site de l’URFIST de Paris, 2004.
Disponible sur Internet : http://giry.enc.sorbonne.fr/anciensite/Assises/Ass-Charbonnier.htm

[2ERTé «  culture informationnelle et curriculum documentaire  », Lille 3, 2010 (Annette Béguin, dir.)

[3GRCDI. Douze propositions pour l’élaboration d’un curriculum info-documentaire. GRCDI, 2010. Disponible sur Internet : http://culturedel.info/grcdi/wp-content/uploads/2010/09/GRCDI_Curriculum-12-propositions.pdf

[4Rapport Gérard : France. MEN. Former l’élève à la maîtrise de l’information. In Réseaux et multimédia dans l’éducation : rapport remis au Premier ministre à la suite d’une mission relative au développement des technologies nouvelles dans les établissements scolaires [en ligne]. La Documentation française, 1997. Ch. 4-3. Disponible sur Internet  : http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/BRP/974071870/0000.pdf

Documents

Courrier-Curriculum
PDF - 468.3 ko
  • RESTEZ
    CONNECTé